Télécommunications - l’État justifie l'augmentation du droit d’accise

Par T

Le ministère de l’Économie et des Finances a expliqué les raisons du retour de certaines mesures fiscales dans la loi de finances initiale.

Retaxation. « Le gouvernement a décidé de ramener le droit d’accise des télécommunications à son ancien niveau parce que le précédent taux n’a pas eu l’effet escompté sur les prix ». Voilà l’explication qu’a donnée le ministère de l’économie et des finances concernant ce droit d’accise sur les télécommunications qui est passé de 8 à 10% dans la loi de finances initiale 2020. En d’autres termes, les opérateurs de télécommunication ont eu leur chance, si on se réfère à ces propos issus de la séance d’information sur les nouvelles dispositions fiscales, hier. Ces derniers ont, en effet, toujours pointé du doigt ce droit d’accise pour expliquer les prix jugés élevés dans le pays.

 

Coût élevé

La dernière note de conjoncture économique publiée par la Banque mondiale a, d’ailleurs, mis en relief cette situation. Si Madagascar dispose de l’un des services Internet les plus rapides en Afrique subsaharienne, le coût de ces services est plus élevé que dans les pays de référence.

Mêmes explications pour le retour de la TVA sur le maïs. L’inspecteur des impôts qui a fait la présentation a souligné qu’il ne s’agissait pas d’une nouvelle taxe mais d’une retaxation. « Le maïs a été détaxé pour influer sur le prix. Rien n’en fut. S’il y a hausse des prix, cela ne peut être imputé à la TVA », a-t-il lancé. « Avec toutes ces mesures, les prix n’ont pas baissé. Il n’y a que les recettes de l’état qui ont baissé », a-t-il résumé. Les professionnels de l’élevage et les producteurs d’alimentation animale sont pourtant formels. La TVA de 20% a entraîné une hausse des prix des provendes.

 

Si le ministère de l’économie s’attèle encore à faire connaître les dispositions de la loi de finances initiales, les discussions ont déjà commencé concernant la loi de finances rectificative. Les rencontres se multiplient actuellement entre le gouvernement et les représentants du secteur privé.

source : https://lexpress.mg/06/03/2020/telecommunication-letat-justifie-laugmentation-du-droit-daccise/